Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqués de presse

L'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels, heureuse du financement accordé aux centres d'appui aux enfants

OTTAWA (Ontario), 7 octobre 2010 — Sue O'Sullivan, ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels, a félicité le gouvernement du Canada de sa décision d'accorder un financement de plus de cinq millions de dollars pour les centres d'appui aux enfants. Ces centres offrent une approche intégrée d'aide aux enfants victimes d'agression, puisqu'ils rassemblent les principaux services aux victimes, tels que la prise de déposition et les services de counselling, en un seul lieu concentré sur l'enfant et sa famille.

« Les centres d'appui aux enfants constituent un exemple des bonnes choses qui peuvent se produire quand on unit nos efforts pour faire ce qui est bien, pour les bonnes raisons — aider les victimes », selon Mme O'Sullivan. « Il a été démontré que ces centres réduisent le traumatisme subi par les enfants et leurs familles, conduisent à un accroissement du nombre de plaidoyers de culpabilité et de déclarations de culpabilité. Mais plus que tout, en créant un lieu sécuritaire pour les enfants victimes, ces centres mettent l'intérêt de l'enfant au tout premier plan. Au Canada, nous avons besoin de davantage de ce genre d'appui pour toutes les victimes d'actes criminels. »

En 2009-2010, le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels a présenté, au gouvernement, une recommandation officielle de réserver une somme de cinq millions de dollars pour établir un programme de contribution pour les centres d'appui aux enfants existants et à venir. Cette recommandation figurait également dans le tout premier rapport spécial du Bureau, intitulé Chaque image, chaque enfant, en juin 2009, qui portait sur la question de l'exploitation sexuelle des enfants facilitée par Internet.

« Notre bureau a déployé de grands efforts pour souligner l'importance et l'efficacité de ces centres », a ajouté Mme O'Sullivan. « Je me réjouis du fait que le gouvernement a montré à la population canadienne qu'il est à l'écoute et qu'il est déterminé à créer un changement positif pour les victimes ».

Le Bureau de l'ombudsman des victimes d'actes criminels aide les victimes à combler leurs besoins, il défend leurs intérêts et il formule des recommandations au gouvernement fédéral au sujet des questions qui ont une incidence négative sur les victimes.

-30-

Personne-ressource pour les médias :

Christina McDonald
Téléphone : 613-941-3428
Courriel : christina.mcdonald@ombudsman.gc.ca