Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqué de presse

Dépôt et publication des rapports annuels du Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels

OTTAWA (Ontario) 19 septembre 2011 – Aujourd'hui, l'honorable Rob Nicholson, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a déposé les rapports annuels 2008-2009 et 2009-2010 du Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels. Les rapports fournissent un aperçu des principales réalisations du Bureau, durant ses deuxième et troisième années d'activités au cours desquelles les demandes de services n'ont cessé d'augmenter.

« Le Bureau a réalisé une évolution remarquable depuis ses quelques années d'existence et je suis fière de partager ces réalisations avec les Canadiens, » a déclaré Mme Sue O'Sullivan, l'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels. « Notre personnel dévoué travaille sans relâche pour apporter des changements positifs à la situation des victimes –soit en les aidant individuellement ou en informant les décideurs et les responsables de l'élaboration des politiques au pays, des changements qui doivent être apportés afin que le système puisse fonctionner pour les victimes. Je me réjouis à l'idée de continuer cet excellent travail, en collaboration avec les victimes, le gouvernement fédéral et les diverses organisations d'aide aux victimes dans tout le Canada ».

Au cours de la période visée par les rapports, le nombre de Canadiennes et de Canadiens qui ont communiqué avec le Bureau et visité son site Web a continué de s'accroître. Durant cette même période, le Bureau a formulé un bon nombre de recommandations au gouvernement fédéral relativement à d'importantes questions, notamment la prestation de services spécialisés aux enfants victimisés, en rendant les délinquants responsables des torts causés aux victimes, la prise en compte de la dévastation et de l'incidence financières pour les victimes d'actes criminels, l'établissement d'un fichier national de données génétiques sur les personnes disparues, l'importance de l'aiguillage proactif pour les victimes, et l'aide nécessaire pour répondre aux besoins des victimes de crimes haineux.

En 2009-2010, le Bureau a publié ses deux premiers rapports spéciaux : Chaque image, chaque enfant : L'exploitation sexuelle d'enfants facilitée par Internet au Canada et Pour un plus grand respect des victimes dans la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition. Les rapports ont formulé des recommandations au gouvernement fédéral sur les moyens de régler le problème que pose l'exploitation sexuelle des enfants facilitée par Internet et le respect qui doit être accordé aux victimes et l'amélioration de leur rôle au sein de l'actuel système correctionnel et de mise en liberté sous condition. Le Bureau s'est réjoui de constater qu'un bon nombre de ses recommandations ont été reflétées dans les projets de loi fédéraux et il continuera à déployer les efforts nécessaires pour que celles qui restent soient adoptées.

Pour recevoir un exemplaire des rapports, veuillez communiquer avec le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels ou visiter son site Web à l'adresse suivante : www.victimesdabord.gc.ca

Le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels aide les victimes à combler leurs besoins, il défend leurs intérêts et il formule des recommandations au gouvernement fédéral au sujet des questions qui ont une incidence négative sur les victimes.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Christina McDonald
Conseillère principale en communication
Téléphone : 613-941-3428