Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqués de presse

L'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels se réjouit de la création d'un programme de soutien du revenu à l'intention des parents d'enfants portés disparus ou assassinés.

OTTAWA (Ontario), le 23 avril 2012 – Aujourd'hui, Sue O'Sullivan, l'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels du Canada, a félicité le gouvernement après qu'il ait annoncé la création d'un nouveau programme de soutien du revenu à l'intention des parents d'enfants disparus ou assassinés.

Le programme de soutien du revenu à l'intention des parents d'enfants portés disparus ou assassinés vise à alléger le fardeau financier des parents qui ont du mal à faire face à la mort ou à la disparition d'un enfant de moins de 18 ans victime d'un acte criminel. Les parents touchés seront admissibles à une prestation de 350 $ par semaine durant une période pouvant aller jusqu'à 35 semaines.

Selon Mme O'Sullivan, la création de ce programme sert notamment de mesure de reconnaissance et d'intervention relative à la perte et au traumatisme immesurables dont sont victimes les parents d'enfants portés disparus ou assassinés. Elle affirme que son bureau appuie le programme, car il donnera à certaines familles un stabilité financière à la suite de ces circonstances tragiques. D'après elle, il s'agit d'une bonne initiative. Son équipe espère que l'annonce représente aussi un nouvel engagement de la part du gouvernement à mieux répondre à ceux de toutes les victimes d'actes criminel qui ont du mal à gérer les pertes et le traumatisme qu'elles ont subies.

Le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels aide à répondre aux besoins des victimes, s'emploie à défendre leurs intérêts et formule des recommandations au gouvernement fédéral sur les questions ayant des répercussions négatives sur les victimes.

-30-

Personne-ressource pour les médias :

Jessica Simmins
Téléphone : 613-617-8774
Courriel : jessica.simmins@ombudsman.gc.ca