Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqués de presse

Le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels souligne la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels

Le 20 avril 2015 – Ottawa (Ontario) – L’ombudsman fédérale des victimes d’actes criminels, Sue O’Sullivan, souligne la 10e édition de la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels en rendant hommage aux victimes et aux défenseurs des droits des victimes grâce à qui la Charte canadienne des droits des victimes est devenue une réalité.

La Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels (Semaine des victimes) a lieu tous les ans en avril. Elle a principalement pour but de faire connaître les problèmes auxquels sont confrontés les victimes d’actes criminels ainsi que les services, les programmes et les lois qui sont en place pour leur venir en aide, ainsi qu’à leur famille.

Faits

  • Des colloques seront organisés dans la région de la capitale nationale le 20 avril, à Vancouver le 22 avril et à Halifax le 24 avril. Consultez le site internet www.semainedesvictimes.gc.ca pour en savoir plus.
  • Le 3 avril 2014, le gouvernement a déposé la Loi sur la Charte des droits des victimes (CDV), laquelle confère aux victimes d’actes criminels des droits clairement prévus par la loi au niveau fédéral.
  • Notamment le droit à l’information, le droit à la protection, le droit de participation et le droit au dédommagement. De plus, la CDV prévoit également un processus de traitement des plaintes.
  • Le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels aide à répondre aux besoins et préoccupations des victimes, cerne les questions qui ont une incidence sur les victimes d'actes criminels et formule des recommandations afin que le gouvernement fédéral puisse rendre ses lois, politiques et processus plus sensibles envers les victimes.

Citations

  • « La Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels constitue une importante occasion de faire connaître les difficultés auxquelles font face les victimes ainsi que le courage avec lequel elles font face à l’adversité », dit Mme O’Sullivan. « Je profite de l’occasion pour remercier les victimes, les défenseurs des droits des victimes et les bénévoles qui travaillent sans relâche au nom des victimes d’actes criminels »
  • « Cette année revêt une importance particulière, puisque la toute première Charte des droits des victimes est intégrée au droit canadien. », ajoute Mme O’Sullivan. « Ce changement important apporté au droit canadien est une bonne base pour assurer que les victimes soient informées, prises en considération, protégées et appuyées. Ce changement a été possible en grande partie grâce à la persévérance et à la détermination des victimes d’actes criminels. »

Autres liens :

-30-

Relations avec les médias :
Bernard Beckhoff, gestionnaire des Communications
Tél. : 613-957-4681
Courriel : Bernard.Beckhoff@ombudsman.gc.ca