Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqués de presse

Rapport annuel de 2013 2014 du Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels

OTTAWA (Ontario), le 23 juin 2015 – Le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels (BOFVAC) publie aujourd’hui son rapport annuel 2013 2014 contenant les recommandations, les principales réalisations et les activités du Bureau dans le cadre de ses efforts visant à aider les victimes d’actes criminels au Canada.

Les travaux du BOFVAC sont axés sur les trois grands secteurs suivants : répondre aux questions et aux plaintes des victimes et de leurs familles; faire participer les victimes, les intervenants et le grand public; et cibler et promouvoir les améliorations stratégiques et législatives efficaces à apporter.

Faits

  • Le BOFVAC a reçu plus de 500 demandes et plaintes au cours de l’exercice 2013 2014.
  • En avril 2013, le BOFVAC a tenu un forum de deux jours auprès de plus de 150 intervenants. Cette activité était l’aboutissement d’un processus de consultation pancanadien qui a fourni une orientation en vue de l’élaboration des priorités du BOFVAC et qui a permis d’élargir le Cadre national pour la participation et le dialogue.
  • Le BOFVAC a déposé près de 30 recommandations auprès gouvernement du Canada aux fins d’examen lors de l’élaboration de la Charte des droits des victimes.
  • Le BOFVAC a déposé près de 30 recommandations auprès gouvernement du Canada aux fins d’examen lors de l’élaboration de la Charte des droits des victimes.

Citations

  • « Nous examinons les plaintes afin de résoudre les préoccupations précises des victimes et de leurs familles, mais également de formuler des recommandations pour l’élaboration de nouvelles politiques et pratiques progressives afin d’éviter que des plaintes semblables soient déposées à l’avenir. »
    - Sue O’Sullivan, Ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels
  • « Nos activités de sensibilisation nous aident à élaborer nos priorités et elles ont confirmé que nous sommes sur la bonne voie quant aux efforts que nous réalisons afin de comprendre les préoccupations des victimes et de leurs familles et d’y répondre. »
    - Sue O’Sullivan, Ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels
  • « Notre présentation sur l’élaboration d’une Charte des droits des victimes a été directement formulée à partir du point de vue des victimes, ainsi que des avis de nos experts en matière de politique. »
    - Sue O’Sullivan, Ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels

Liens supplémentaires

Personne ressource pour les médias :
Bernard Beckhoff, gestionnaire des Communications
Tél. : 613-957-4681
Courriel : Bernard.Beckhoff@ombudsman.gc.ca