Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Quoi de neuf au BOFVAC
  3. Communiqués de presse

Le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels publie son rapport annuel 2015-2016

Le 21 juin 2017 - Ottawa, Ontario - Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels

Le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels (BOFVAC) a publié aujourd’hui son rapport annuel 2015-2016 qui résume les principales activités et recommandations du Bureau, lesquelles ont pour but de venir en aide aux victimes d’actes criminels du Canada.

En 2015-2016, le BOFVAC a répondu à des centaines de demandes de renseignements et de plaintes provenant de Canadiens. Il a aussi mené un examen systémique de l’aide financière aux victimes. De plus, il a formulé plusieurs recommandations à l’intention du gouvernement fédéral sur la façon de mieux répondre aux besoins des victimes.

Citations

« Toutes les initiatives que nous mettons en œuvre et toutes les recommandations que je formule sont fondées sur les expériences et les points de vue que j’ai eu le privilège d’entendre, à savoir le message des victimes et de leurs défenseurs qui travaillent sans relâche pour attirer l’attention sur ces questions importantes. Je les remercie pour leur engagement continu. Ensemble, nous réussissons à apporter des changements positifs. »

- Sue O’Sullivan, ombudsman fédérale des victimes d’actes criminels

« Depuis le début des activités du BOFVAC, il est de plus en plus reconnu que les victimes d’actes criminels ont des besoins et des préoccupations légitimes. Cette reconnaissance a mené à d’importants changements au chapitre des mesures législatives, des politiques et des pratiques visant à procurer des droits aux victimes et à les protéger dans le système de justice pénale. Je suis fière que le BOFVAC ait contribué à cette évolution et j’ai hâte de continuer à travailler auprès des victimes et des organismes qui leur viennent en aide, pour améliorer l’expérience des victimes au sein du système de justice pénale du Canada. »

- Sue O’Sullivan, ombudsman fédérale des victimes d’actes criminels

Les faits en bref

  • Le BOFVAC aide à répondre aux besoins des victimes, défend leurs intérêts et fait des recommandations au gouvernement fédéral sur les questions ayant une incidence négative sur les victimes.
  • L’ombudsman relève directement du ministre de la Justice, qui dépose le rapport annuel du Bureau devant le Parlement.
  • En 2015-2016, l’ombudsman a formulé des recommandations concernant :
    • les répercussions sur les victimes des retards dans le système de justice pénale;
    • l’aide financière aux victimes pour assister aux audiences de la Commission des libérations conditionnelles du Canada;
    • les droits des victimes au sein du système de justice militaire;
    • un programme d’intervention pour les victimes dans le cas d’incidents de victimisation massive ou de terrorisme;
    • le processus préalable visant la conception de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées;
    • la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes exigé par la Charte canadienne des droits des victimes. 

Pour lire le rapport complet, cliquez ici.

Produit connexes

Rapport annuel

-30-

Personne-ressource pour les médias :
Christina McDonald
Gestionnaire des communications
Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels
Tél. : 613-957-4681

Suivez le Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels sur Twitter (@OFOVC_BOFVAC) ou consultez son site Web à victimesdabord.gc.ca