Breadcrumb trail

  1. Accueil
  2. Bulletin d’information – Été 2020
Téléchargez la version imprimable en PDFAu sujet du format PDF.




Bon retour, #BOFVACCollectivité. Nous espérons que vous demeurez tous en sécurité et en bonne santé tandis que notre situation continue d’évoluer à l’approche de l’automne. Nous avons été fort occupés cet été à soutenir les victimes d’actes criminels : nous avons organisé des réunions virtuelles avec nos intervenants et nos partenaires et rédigé un certain nombre de nouvelles lettres de recommandation, et nous allons de l’avant avec nos projets – et, comme toujours, nous sommes prêts à vous servir et disponibles pour le faire.

 

Activités et consultations avec les intervenants

En juin, l’ombudsman a fait une présentation dans le cadre du cours Justice internationale et droits des victimes offert à l’Université de Montréal; elle a discuté des approches en matière de justice qui sont axées sur les victimes et qui tiennent compte des traumatismes. Notre directrice exécutive a participé à trois séances en ligne sur la violence contre les femmes et les filles autochtones, et elle a animé un atelier sur la réconciliation (voir ci dessous). Nous avons aussi organisé, en collaboration avec le Réseau de la justice pour les victimes, notre deuxième webinaire en direct intitulé « La violence fondée sur le sexe et la COVID 19 : Renforcer notre réponse à la pandémie ». Merci à tous les participants!

Tout au long de l’été, l’ombudsman et la directrice exécutive ont rencontré des ministres et des décideurs fédéraux pour discuter de nos récentes recommandations, qui visent l’équité et un changement significatif pour les victimes d’actes criminels. Elles ont discuté de la réponse du Canada aux familles des victimes du vol PS752 d’Ukraine International Airlines avec le conseiller spécial Ralph Goodale, des questions sur la Convention de règlement relative aux externats indiens fédéraux avec la ministre Bennett (qui a également participé à la dernière réunion du Cercle consultatif autochtone!), de la haine en ligne avec le secrétaire parlementaire Virani, ainsi que des audiences de libération conditionnelle et des conditions de mise en liberté des délinquants, de la Gendarmerie royale du Canada et de la traite de personnes avec le ministre Blair. Elles ont également été invitées à faire une présentation devant le Conseil jeunesse du premier ministre; notre campagne en ligne visant à prévenir la victimisation a fait l’objet de discussions dans le cadre de nos efforts pour obtenir les points de vue des jeunes.

 

Pleins feux sur le Groupe de travail sur la réconciliation

Lorsque nous avons présenté la #BOFVACCollectivité à notre directrice exécutive, Nadia Ferrara, l’année dernière, nous avons souligné qu’elle comptait plus de 20 années d’expérience de travail avec les collectivités autochtones et les réalités qui s’y rattachent, d’abord en tant que professionnelle en exercice, puis au sein du gouvernement fédéral. En août, Dre. Ferrara a animé un atelier pour ses collègues des Services aux Autochtones Canada et des Relations Couronne Autochtones et Affaires du Nord Canada dans la région du Yukon. L’atelier a permis aux participants de renouer avec nos valeurs, de reprendre contact les uns avec les autres et de revoir l’objectif qui nous incombe, en tant que fonctionnaires, d’accroître la sensibilisation et d’apporter notre soutien à l’égard de la réconciliation et de la lutte contre le racisme. Au cours de la session, Dre. Ferrara s’est inspirée de ses antécédents et de son expérience pour créer un environnement sûr dans lequel les participants ont pu faire de l’introspection et discuter de la meilleure façon d’influencer le changement en vue de la relance du Groupe de travail sur la réconciliation.

 

Cercles consultatifs

Comme vous le savez, le BOFVAC s’est efforcé de créer des liens entre les différents secteurs, et nos cercles consultatifs peuvent assurément témoigner de nos progrès. Après avoir rencontré l’ombudsman et la directrice exécutive et exprimé son intérêt pour notre travail, la ministre Bennett a participé à l’une des séances de notre Cercle consultatif autochtone pour discuter du plan d’action national sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et recueillir les commentaires. Les membres du Cercle consultatif autochtone ont pu transmettre leurs points de vue et leurs recommandations à la ministre, et souligner l’importance des processus dirigés par les Autochtones. La discussion a été très fructueuse, et le BOFVAC espère pouvoir accueillir la ministre Bennett lors de séances ultérieures, à mesure qu’il progressera sur la RéconciliACTION avec le Cercle consultatif autochtone. Le BOFVAC a aussi récemment rencontré le Cercle consultatif universitaire pour discuter des documents de recherche sur la victimisation, la justice pénale et les pratiques exemplaires sur lesquels travaillent les membres. Ces documents seront publiés dans notre Coin de la recherche – n’oubliez pas de le consulter si vous ne l’avez pas déjà fait!

 

Bulle : Rapport « Ce que nous avons entendu »


what we heard report

Au cas où vous l’auriez manqué : Le rapport « Ce que nous avons entendu » sur les forums communautaires tenus à Yellowknife a été publié cet été. Le rapport porte sur la réalité à laquelle se heurtent les victimes, les fournisseurs de services et les travailleurs de première ligne et dont on nous a fait part lors de notre visite en mars.

 

 

 

 

 

 

 

Prochaines étapes

Rapport d’étape sur la Charte canadienne des droits des victimes

Le BOFVAC travaille à la préparation d’un rapport d’étape sur la Charte canadienne des droits des victimes. Il y a quelques semaines, nous vous avons fait parvenir un sondage anonyme dont l’objectif était de recueillir vos points de vue et de connaître vos expériences relativement à la Charte. Merci à tous ceux qui y ont participé – votre opinion contribue à renforcer notre rapport d’étape et, plus particulièrement, nos recommandations. Nous avons prévu de publier le rapport cet automne et d’organiser des séances de discussion virtuelles aux fins de rétroaction et de discussion – d’autres renseignements vous seront transmis ultérieurement.

Forums communautaires virtuels

Les déplacements et les grands rassemblements sont toujours des activités à risque selon les lignes directrices actuelles en matière de santé. Pour garantir notre sécurité à tous et continuer à respecter notre priorité, qui consiste à organiser des forums communautaires dans tout le pays, nous avons l’intention de créer une série de forums virtuels afin que les victimes, les prestataires de services et le personnel de la justice pénale puissent s’entretenir avec l’ombudsman. Restez à l’affût des prochaines nouvelles!